ENSILEUSE AUTOMOTRICE D'OCCASION

Cette catégorie « ensileuse » regroupe toutes les annonces des ensileuses automotrices d’occasion disponibles à la vente.

à

Vendre et acheter un matériel de récolte d'occasion

C'est simple et rapide !

Vous n’avez pas trouvé le matériel agricole qui correspond à vos attentes :

Vous souhaitez vendre un matériel agricole :

Ensileuse automotrice, les origines.

C’est en 1889 que le premier hachoir pour l’ensilage a été inventé par Charles Silberzahn (entreprise Silberzahn Manufacturing Company qui fut rachetée par John Gehl). Rejoint par ses frères, l’entreprise de John Gehl fut rebaptisée « Gehl Brothers Manufacturing ». En 1921, la première ensileuse fut mise sur le marché et c’est en 1942 que les frères Gehl créèrent la première récolteuse-hacheuse de fourrages.

Ensileuse automotrice

Machine traînée ou portée, mais généralement automotrice, l’ensileuse est une machine permettant la récolte en vue de la conservation des fourrages verts par fermentation destinés à alimenter le bétail tels que l’herbe, l’avoine, le blé vert, le sorgho, le maïs. Après la coupe et le hachage des matières en un passage celles-ci sont éjectées au moyen d’une soufflerie et d’une goulotte dans des remorques et tassées en silos pour la conservation des fourrages. Il est à noter que, contrairement au sorgho et au maïs qui ont une teneur élevée en sucre, pour le blé, l’avoine et l’herbe le traitement par une bactérie est nécessaire pour activer la fermentation.

L’ensileuse est essentiellement utilisée pour la récolte du maïs ensilage. Cette machine automotrice est utilisée très peu dans l’année et représente un coût tellement élevé à l’achat que son acquisition fait très souvent l’objet de groupements d’agriculteurs (Cuma, copropriété). De nombreux exploitants font par ailleurs appel aux services d’une ETA (entreprise de travaux agricoles).

Les organes de fonctionnement de l’ensileuse diffèrent selon le type de fourrage à récolter. Pour l’ensilage de l’herbe, on procède dans un premier temps au fauchage et andainage de l’herbe avec une faucheuse-conditionneuse. L’ensileuse équipée d’un pick-up ramasse ensuite l’herbe ( qui a préalablement été laissée deux ou trois jours au sol ), au moyen d’un rouleau à dents et d’une vis sans fin qui achemine l’herbe afin d’être hachée finement et faciliter ainsi sa conservation. L’ensilage est ensuite acheminé dans une goulotte avec un système de soufflerie au moyen d’un rotor pour être ensuite expulsé dans les remorques.

Pour la récolte du maïs, contrairement à l’ensilage de l’herbe, celui-ci est récolté directement sur pied. L’ensileuse est alors équipée de becs à maïs. Le maïs est acheminé par des rouleaux (où est intégré un détecteur de métal) vers un tambour rotatif qui est composé de couteaux et contre-couteaux tournant à grande vitesse qui permettent son hachage. Pour une bonne qualité de coupe, un système permet d’éguiser automatiquement les couteaux. Cette récolte est ensuite expulsée dans une goulotte et ensuite dans les remorques au moyen d’une soufflerie composée d’un rotor.

Les principaux constructeurs d’ensileuses automotrices : CLAAS, New Holland, John Deere, Krone le nouveau venu sur le marché des ensileuses.

Retour au haut de page