FANEUSE D'OCCASION

Cette rubrique  « faneuse » a été spécialement créée pour une recherche rapide des outils de fanage disponibles à la vente.

Rechercher un matériel de fenaison ou équipements :

Vous souhaitez vendre ou acheter un faneur d'occasion ?

Dès maintenant, vendez et achetez avec materielagricole-export.com

La faneuse ou faneur

Les premières faneuses ont été inventées en 1820, pour autant le fanage manuel considéré comme un gage de qualité des fourrages, face aux faneuses à dents rigides, a perduré jusque dans les années 1860. A compter des années 1900, progressivement, le râteau-faneur tracté par le cheval et appelé également le « râteau-faneur-andaineur » a remplacé les râteaux et les fourches. Apparue dans le seconde moitié du XIX siècle, la faneuse mécanisée tractée par les animaux s’est peu à peu répandue dans les campagnes limitant la main d’œuvre, la pénibilité du travail et un gain de temps.

Pour autant, les travaux pour la récolte des fourrages a perduré dans beaucoup de petites exploitations jusqu’en 1945 et le temps de la récolte des fourrages était considérablement allongé puisque pour exemple, en ce qui concerne l’étape de séchage du fourrage, l’herbe était alors étendue et retournée avec des fourches et râteaux pour l’aérer.

A compter des années 1950, les constructeurs ont considérablement fait évoluer les râteaux-faneurs et andaineurs désormais tractés par les tracteurs, et pour la plupart, animés par leur prise de force. La mécanisation agricole a considérablement évolué et c’est en 1965 que les faneuses rotatives (à fourches ou dents) souvent appelées pirouettes (ou toupies) ont fait leur apparition réduisant considérablement le temps de séchage des fourrages tout en préservant de plus en plus la qualité des fourrages. Sont également apparues les faneuses andaineuses qui ont connu un grand succès en raison de leur vitesse de travail et du changement de réglage rapide pour le passage des fonctions en mode fanage ou andainage.

Faneuse

Les différents types de faneuses.

Cette machine agricole composée d’un bâti, de rotors de fanage dont le nombre varie en fonction de la largeur de travail et de bras porte-outils sont repliables pour faciliter le transport (réduction de la  largeur de la machine). Cette machine, semi-portée ou traînée est animée par le tracteur. Elle est également composée de roues d’appui (roues de jauge) réglables en hauteur en fonction du sol.

La faneuse qui constitue une des étapes de la récolte des fourrages permet, au moyen des toupies (de 2 à 10) équipées de dents à ressorts, de prélever l’herbe couchée au sol et de la propulser en arrière en la retournant de façon à accélérer son séchage. Ces faneuses atteignent des vitesses d’avancement de l’ordre de 10 km/h et plus et des largeurs de travail de plus en plus grandes rendant des débits de chantier supérieurs. Ces machines disposent d’un système de sécurité contre les pertes de dents pour éviter l’endommagement des machines, de toupies repliables et sont par ailleurs équipées d’un système de réglage, depuis la cabine, au moyen de commandes hydrauliques.

Les principaux constructeurs de faneuses et de faneurs-andaineurs sont Agram, Claas, Deutz-Fahr, Fella, JF Stoll, Krone, Kuhn, Kverneland, Lely,  New Holland, Pöttinger, Vicon…

Retour au haut de page